UNION - SOLIDARITE - ACTION

Bienvenue à la Ligue !

Bienvenue à la Ligue !
Compte tenu des difficultés liées à un vide juridique relatif et de son véritable engagement en vue du développement et de la reconnaissance de cette méthode de soin, la LPAT vise la plus grande ouverture possible susceptible de donner lieu à un débat de fond sans apriori discriminatoires avec pour objectif principal la reconnaissance et la réglementation du métier d'art-thérapeute. 

La LPAT est tout à fait consciente du fait que cette absence de reconnaissance officielle a provoqué des tensions et exacerbé des rivalités qui ont conduit à une division stérile. Elle en a pris profondément conscience et s'engage à tout faire avec tous ceux qui le souhaitent pour inverser cette tendance au profit de l'ouverture et la bienveillance. 

 ART-THERAPEUTE UN METIER A TISSER ! 

La LPAT a pour objet : 

1- Dans le but supérieur d'union professionnelle, de s'interdire d'établir tout listing discriminatoire d'art-thérapeutes ou d'organismes de formation supposés plus compétents que les autres mais, au contraire, d'ouvrir l'adhésion à tout art-thérapeute, tout organisme ou personne solidaire du développement et de la promotion de l'art-thérapie, chaque adhérent et chaque organisme étant reconnu dans sa singularité. 

Ainsi, la Ligue ne s'accorde-t-elle aucun pouvoir, ni aucune autorité de référencement sélectif, ni pour les art-thérapeutes ni pour les organismes car elle a décidé de ne pas s'en accorder le droit à la place des autorités officielles. 

Elle estime que ce type de pratique est de nature à induire des effets de division artificielle entre professionnels ayant en commun le désir de pratiquer et de développer cette méthode novatrice dans un cadre éthique rigoureux. 

2 - Promouvoir une pratique de l'art-thérapie respectueuse du sujet à l'abri de toute conception ésotérique ou sectaire aliénante et réunir les art-thérapeutes en possession d'un Certificat ou d'un Diplôme délivré par un organisme privé ou universitaire  en tenant compte de la pluralité d'accès à ce métier et des contraintes administratives et politiques dans lesquelles se trouvent prises chaque voie d'accès. 

3 - Tisser des liens constructifs avec les médecins, les autres professions médicales, les intervenants du champ socio-éducatif et les responsables d'institutions publiques et privées. 

4 - Apporter une aide logistique et une assistance juridique concrète aux art-thérapeutes adhérents. 

5 - Faire respecter les droits et devoirs du métier. 

6 - Promouvoir la recherche clinique et veiller à la régularité déontologique des pratiques.  

7 - Organiser des rencontres constructives avec les pouvoirs publics pour aboutir à une meilleure reconnaissance du métier et à son inscription plus précise dans les textes législatifs. 

8 - Tout mettre en oeuvre pour transcender les "guerres de chapelle" qui divisent les professionnels de l'art-thérapie. 

9 - Respecter le fait que chaque courant de pensée clinique défende et justifie ses options formatives mais soit reconnu comme partie intégrante de la richesse de cette méthode. 

10 - Organiser des rencontres où chaque courant soit représenté de manière strictement équitable autour d'un thème précis dans le bût d'enrichir la pratique clinique des art-thérapeutes. 

11 - Tisser des liens d'amitié et de confraternité entre les art-thérapeutes basés sur la bienveillance, l'écoute et la tolérance avec un véritable souci de solidarité capable de contrer tout effet de division du fait d'une absence douloureuse de réglementation. 

12 - Soutenir et apporter une aide concrète à toute initiative visant à permettre la rencontre de professionnels issus de différents organismes de formation dans le respect de la différence. 

L'équipe de la LPAT.